Mardi 22 Octobre 2019

Le Prix Interiman-Humanys à Nikola Mahumtovic

Prix Humanys.jpg

Comme chaque année, le Prix Interiman-Humanys récompensant le meilleur mémoire rédigé dans le cadre du Master of Advanced Studies en gestion des RH et carrières (MRHC) a été remis lors du Salon RH Suisse à Genève. Auteur d’un travail de recherche portant sur la mobilisation en période de crise et le rôle des managers de proximité, Nikola Mahumtovic s’est vu remettre un chèque de 7500 francs par Stéphane Gigon, directeur de Humanys Solutions.

Chaque année depuis 11 ans, une dizaine de mémoires sur les quelques dizaines rédigés à l’issue du MRHC sont soumis au jugement d’un jury constitué de scientifiques et de spécialistes métier. Seuls les travaux ayant obtenu la note maximale de 6 ou ceux qui ont eu plus de 5 et qui se focalisent sur une problématique particulièrement intéressante sont retenus. Point commun de tous les participants: ils sont tous issus du monde professionnel où ils occupent des postes de cadre responsable ou opérationnel, de consultant ou de manager, tout en souhaitant acquérir une compréhension ouverte et large des fondements du management et de la gestion des RH et carrières.

Un sujet peu documenté

Après Emilie Chevalley et Sophie Tambini qui ont l’ont remporté en 2018 pour leur travail de recherche portant sur la mise en œuvre du jobsharing dans certaines entreprises romandes, le Prix Interiman-Humanys a été décerné à Nikola Mahmutovic. Déjà membre de l’équipe lauréate du Prix du meilleur travail interdisciplinaire en 2017 avec le projet «StudForce», Nikola Mahmutovic s’est intéressé à la mobilisation en période de crise, et plus particulièrement au rôle des managers de proximité.

Lors de la cérémonie de remise de prix, le lauréat a présenté les résultats de sa recherche portant sur un sujet relativement peu documenté, d’où l’intérêt qu’il a représenté aux yeux du jury. Rédigé sous la supervision d’Erwan Bellard, collaborateur scientifique de l’Université de Genève, le mémoire a permis d’apporter quatre contributions: la première est qu’«il est possible d’avoir des collaborateurs mobilisés dans un contexte de crise organisationnelle»; la deuxième que «la pratique commune des leaderships transformationnel et transactionnel impacte plus positivement le climat mobilisateur»; la troisième que «le leadership transformationnel impacte fortement la relation LMX également en période de crise»; et la quatrième que «le leader transactionnel a un effet sécurisant auprès de ses collaborateurs dans un contexte de travail difficile, car il définit le cadre nécessaire à l’atteinte des objectifs et à la satisfaction des employés».

Le Prix Interiman-Humanys a été remis à Nikola Mahmutovic par Stéphane Gigon, directeur général de Humanys Solutions.

#Interiman