Mardi 22 Octobre 2019

Interiman Group lance Syentec

Syentec_hermes.jpg

Fidèle à sa stratégie de spécialisation en vertu de laquelle une enseigne est dédiée à chaque secteur d’activité, Interiman Group vient de créer Syentec. La nouvelle filiale, basée à Yverdon-les-Bains (VD), sur le premier parc scientifique et technologique de Suisse, est placée sous la direction conjointe des ingénieurs Bill Muirhead et Bertrand Gabry. Leur mission consistera à recruter des profils hautement qualifiés, notamment dans la medtech, la pharma, la biotech et l’ingénierie.

C’est le cas typique de rencontre fortuite au prolongement fécond. Il y a quelques mois, Bill Muirhead croise la direction de Interiman Group lors de l’inauguration officielle de l’agence Interima du Sentier (VD), dans la Vallée de Joux. La discussion est informelle, chacun évoque ses activités, et tout aurait pu en rester là. Sauf que le profil atypique et les compétences transversales de la société qu’il a créée avec Bertrand Gabry ne passent pas inaperçus aux yeux de leurs interlocuteurs. Et pour cause: Interiman Group mise depuis sa création sur une stratégie de spécialisation qui se traduit par la création d’enseignes dédiées, au sein desquelles œuvrent des spécialistes métiers qui comprennent les besoins et les attentes des entreprises. «Du coup, nous avons tout de suite eu le sentiment, réciproque d’ailleurs, que nous pouvions développer ensemble d’intéressantes synergies», confie Robin Gordon, CEO de Interiman Group.

Une pénurie de main-d’œuvre qualifiée

En quoi la création de cette nouvelle entité est-elle une bonne nouvelle? Elle permettra désormais à Interiman Group d’offrir une gamme de prestations jusqu’alors inédites, articulées autour du recrutement et du placement de profils hautement qualifiés dans la medtech, la pharma, la biotech et l’ingénierie. Autant de domaines où la pénurie de main-d’œuvre qualifiée est particulièrement aigüe. «C’est bien la preuve que nous sommes actifs dans un secteur de niche, celui des sciences de la vie, promis à un bel avenir, en particulier dans la région comprise entre Genève et Berne», relèvent Bill Muirhead et Bertrand Gabry, respectivement Ecossais et Français.

Leur collaboration? Elle a démarré il y a plus de 15 ans à la Vallée de Joux. Bill Muirhead s’y est installé à partir de 1995, avant d’être successivement Chief Financial Officer chez Breguet, cofondateur d’une start-up à l’EPFL et Chief Financial Officer de Audemars Piguet, dont il a été responsable des affaires financières et comptables des 25 entreprises du groupe – il est non seulement ingénieur électrique et électronique, mais aussi expert-comptable de formation. Ingénieur mécanicien de formation et au bénéfice d’une PhD en science des matériaux, Bertrand Gabry, lui, rejoint en 2004 AP Technologies au Brassus, avant d’être nommé en 2007 responsable Qualité de Valtronic Technologies, dont son futur associé deviendra le CEO à partir de 2009.

Synergies à l’intérieur de Interiman Group

Si leur collaboration démarre au sein de AP Technologies, avant de se poursuivre chez Valtronic Technologies qui, outre son siège vaudois, compte deux sites de production, l’un au Maroc, l’autre aux Etats-Unis, leur aventure professionnelle commune démarre véritablement en 2014. A cette date-là, soit trois ans après la création par Bill Muirhead de VFM Conseil (toujours en activité) qui offre un service de conseil, d’audit et de fiduciaire, ils créent ensemble GMB Services, dont l’offre se concentre autour de l’ingénierie, de l’assurance Qualité, des affaires réglementaires et de l’excellence opérationnelle. «Grâce à cette entité, notre grande force a été de réunir sous un même toit des compétences en mécanique, électronique et logiciel, ce qui permet à nos clients de limiter drastiquement le nombre d’interlocuteurs, avec à la clé une réponse aux exigences réglementaires, une plus grande efficacité et un meilleur contrôle des coûts», souligne Bertrand Gabry.

C’est d’ailleurs la proximité avec les responsables R&D qui explique le développement d’une activité de recrutement et de placement, d’abord de façon informelle, puis de manière structurée et parfaitement intégrée à Interiman Group, à travers l’enseigne Syentec. «Nous travaillerons en synergie avec les autres entités du groupe, à qui nous ferons bénéficier de notre savoir-faire dans les trois domaines (R&D, Industrialisation, Production) symbolisant le cycle de vie des produits», complète Bill Muirhead. Quant au choix de s’implanter à Y-Parc, il s’explique par le dynamisme affiché depuis plusieurs années par Yverdon-les-Bains et la proximité de nombreuses entreprises actives dans le secteur des sciences de la vie et de l’industrie. Il y a quelques jours, les deux associés ont d’ailleurs croisé leurs voisins, les représentants d’une multinationale qui vient de s’installer à Y-Parc, et qui aura à terme besoin d’ingénieurs. Une nouvelle rencontre fortuite au prolongement fécond, qui sait!

#Interiman